Identifiez-vous
Identification nécessaire pour se conformer à la Loi Informatique
et Libertés concernant la protection des données personnelles.
Le mot de passe à saisir est consultable à ce même endroit si vous visualisez ce site depuis les services internes de l'établissement Météo-France.


Le mot de passe à saisir est commun à l'ensemble des adhérents du SNM-CGT.


Identifiant personnel réservé aux adhérents.


mot de passe oublié ?

Accueil > Communiqués > Comment ça se passe ailleurs ? > Motion sur l’actualité de la région de Calais

Motion du 36 ème congrès du SNM-CGT

Motion sur l’actualité de la région de Calais

lundi 28 mars 2016

Goodyear d’Amiens, réfugiés de Calais et Grande-Synthe, le SNM n’est pas indifférent à ces difficultés de la région Nord-pas-de-Calais-Picardie où il tient son Congrès ; difficultés qui ont par ailleurs une portée nationale voire internationale.

Syndicalistes, pas voyous !

Pour la première fois depuis un demi-siècle, un gouvernement a demandé que soient requises des peines de prison ferme contre des syndicalistes pour avoir participé avec les salariés à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.
En même temps qu’ils préparent la suppression dans quelques mois de plus de 1000 articles du Code du Travail, Hollande, Valls et Macron ont entamé une répression sans précédent contre des syndicalistes qui luttent dans les entreprises.
Avec les huit condamnés de Goodyear, l’exécutif veut faire un exemple.
Le 36ème Congrès du SNM-CGT reste mobilisé pour exiger que tous les militants et salariés condamnés et victimes de la répression soient relaxés ou amnistiés.

Droit d’asile, ou barbarie ?

Les conflits du Moyen-Orient, de Syrie et d’ailleurs, les dictatures, jettent des populations entières dans un exode périlleux qui vient frapper aux portes de l’Europe. Face aux replis nationaux, des États ont montré la voie de l’accueil, à l’inverse du gouvernement français. Deux politiques européennes totalement incompatibles sont ainsi face à face.
L’accueil des réfugiés en Europe est une nécessité morale et politique urgente. Respecter aujourd’hui le droit d’asile, c’est aussi recréer les conditions d’une pacification et d’une vraie sécurité collective demain.
A plus long terme, l’Europe, confrontée à l’un de ces grands défis qui changent le cours de l’histoire des peuples, doit élaborer un plan démocratiquement contrôlé d’aide aux rescapés du massacre :

  • organisation de l’accueil,
  • des aides sociales éducatives,
  • des constructions de logements décents.

La zone de libre circulation de Schengen doit être préservée, mais les accords de Dublin qui prévoient le refoulement des migrants vers le pays d’entrée doivent être suspendus et renégociés.
Dans le même temps, des moyens de transport aériens et maritimes doivent être mis en œuvre pour transférer tous les réfugiés dans les pays où ils souhaitent se rendre.
L’Europe doit se doter d’un budget spécial et de dispositions légales garantissant les droits nouveaux qui insèrent dignement et pacifiquement les populations déplacées dans les sociétés d’accueil.

Le 36ème Congrès du SNM-CGT s’associe à l’appel citoyen à nos gouvernants, à nos représentants dans les assemblées parlementaires nationales et au Parlement Européen, ainsi qu’à la Cour Européenne des Droits de l’Homme et au Haut-Commissariat des Nations Unies, pour prendre des mesures d’urgence pour sauver et accueillir les réfugiés du Moyen-Orient.

Calais, le 24 mars 2016.

mai 2019 :

Rien pour ce mois

avril 2019 | juin 2019

SPIP| identification | Espace rédacteur | Plan du site | mentions légales | Suivre la vie du site  RSS 2.0




Chargement en cours, veuillez patienter.



SNM-CGT